Mot de passe:
Mot de passe oublié?

Ballon d’or:Les 4 raisons pour lesquelles l'hégémonie du duo Ronaldo-Messi peut s'achever en 2018

  1. Page d'accueil
  2. Le plus intéressant dans le monde du sport
  3. Ballon d’or:Les 4 raisons pour lesquelles l'hégémonie du duo Ronaldo-Messi peut s'achever en 2018
23 janvier 2018

«Cristiano Ronaldo et Lionel Messi confisquent le Ballon d’or depuis bientôt dix ans...»


Ballon d’or:Les 4 raisons pour lesquelles l'hégémonie du duo Ronaldo-Messi peut s'achever en 2018
Cristiano Ronaldo et Lionel Messi confisquent le Ballon d’or depuis bientôt dix ans.

Le scénario est immuable depuis que le Portugais a remporté son premier trophée, en 2008: le duo a confisqué le Ballon d’or.

"Ce n'est pas anodin. Le fait qu'ils soient dans cette situation, c'est parce que tous les deux se tirent la bourre", a estimé Zinédine Zidane, entraîneur de CR7 au Real Madrid et lui-même lauréat du Ballon d’or en 1998. "Tant qu'il n'y en a pas un (des deux) qui s'arrête, ça va durer longtemps", a rajouté le Français. Mais est-ce vraiment envisageable ?

Les années passent 

Messi a 30 ans . Ronaldo en aura 33 en février. Dire que les deux stars vieillissent revient à enfoncer une porte ouverte. Leur rendement n’en pâtit pas encore. Moins prolifique depuis le début de la saison, le Portugais vient de battre un record de régularité en devenant le premier joueur de l’histoire à inscrire au moins un but dans chaque match d’une phase de poules de Ligue des champions.
Le temps qui passe a quand même une incidence sur le jeu des deux stars, qui ont chacune réinventé leur manière d’évoluer sur le terrain pour durer. Utilisé essentiellement comme ailier (droit ou gauche) à Manchester United, Ronaldo s’est peu à peu transformé en attaquant de pointe au Real. Messi, lui, évolue plus proche du milieu de terrain depuis le départ de Pep Guardiola du FC Barcelone, en 2012.  
  
Les nouveaux critères d’attribution changent la donne

Pendant six éditions (de 2010 à 2015), le Ballon d’or, passé sous pavillon FIFA, a désigné le meilleur joueur du monde dans l’absolu et non l’auteur de la meilleure année. Le retour de la distinction dans le giron du magazine France Football, son créateur, a eu une incidence sur les critères de sélection:  un panel de journalistes du monde entier élit désormais le lauréat quand l’ancienne formule prévoyait un classement établi en fonction du vote des 208 sélectionneurs des pays membres de la FIFA, des 208 capitaines des sélections ainsi que d'un panel de 208 journalistes représentant les pays qui composent la FIFA.
Les trois critères d’attribution sont désormais les suivants: "Performances individuelles et collectives pendant l'année; classe du joueur; carrière du joueur." Le bilan individuel, plébiscité par l'ancienne formule, compte toujours mais ne suffit plus. 
  
La Coupe du monde 2018 va peser

Conséquence: le palmarès pèse de nouveau en grande partie sur le vote. En 2010, un tel barème aurait certainement permis à Wesley Sneijder, finaliste de la Coupe du monde, vainqueur de la Ligue des champions et de la Serie A, de remporter le trophée à la place de Messi, élu pour ses prestations personnelles étincelantes avant tout. Même raisonnement pour Franck Ribéry, auteur du triplé avec le Bayern Munich en 2013 (Coupe d’Allemagne-Bundesliga-Champions League), mais "seulement" troisième du Ballon d’or derrière le duo aux incroyables statistiques individuelles.
En 2006, Fabio Cannavaro, champion du monde avec l’Italie, avait remporté la plus prestigieuse des récompenses individuelles grâce à ces critères aujourd’hui remis au goût du jour. Vainqueur de la C1, dont il a fini meilleur buteur (12 réalisations), et de la Liga la saison passée, Ronaldo fait logiquement figure d’immense favori cette année. En 2018, année de Coupe du monde, le vainqueur sera donc probablement à chercher du côté de la sélection qui soulèvera le trophée Jules-Rimet en Russie. Le parcours du Portugal et de l’Argentine, qui n'ont validé leur qualification que lors de la dernière journée des éliminatoires, aura donc son importance dans la décision.

Les jeunes poussent 

C’est l’autre versant du poids des ans: pendant que Ronaldo et Messi vieillissent, de nouveaux joueurs émergent au plus haut niveau ou arrivent à maturité. Comment ne pas penser à Neymar (25 ans) et Kylian Mbappé (18 ans), pour ne citer qu'eux, les deux "cracks" recrutés cet été par le PSG ? Le premier a changé d’air pour ne plus vivre dans l’ombre de Messi et postuler au Ballon d’or après avoir fini troisième en 2015 et troisième l’an passé.
Le second, qui a seulement 19 ans et a été nommé pour la première fois dans les trente finalistes du Ballon d'or de l'année passée , est annoncé comme "la prochaine superstar" du football mondial par Gary Lineker et empile les records de précocité depuis son éclosion au plus haut niveau à Monaco. Ronaldo et Messi en ont vu d'autres ? Quelqu'un finira bien par leur prendre la place. Reste à savoir quand...

Source :rmcsport.bfmtv



1xbet




Installez la meilleure appli pour parier de 1xBet et obtenez le bonus sur le premier dépôt jusqu’à 50000 XAF. Le plus grand choix des paris, beaucoup de promotions alléchantes et les belles cotes vous attendent!


Télécharger l'application




À lire aussi

02/21/2020

Pronostic Chelsea - Tottenham 22-23 février 2020

Dès le samedi 22 février à Stamford Bridge à Londres, l'équipe de Fran...

02/07/2020

Pour la première fois en 17 ans, ni le Barça, ni le Real Madrid, ni l'Atletico ne joueront la moitié de la finale de la coupe

Pour la première fois depuis la saison 2002/2003, aucune de ces équipe...

02/05/2020

Haaland a 8 buts en 4 matches pour le Borussia. Il n'a jamais joué 90 minutes

Erling Haaland, attaquant du Borussia Dortmund, a inscrit un but contr...

02/03/2020

Lukaku a marqué 8 buts lors de ses 8 derniers matches

Il a réalisé 4 doublés

Connectez-vous pour laisser un commentaire

Retour à la liste

+65000
XAF
APP